• Présentation du projet :

-Nous avions l’objectif d’être plus efficaces et de répondre davantage aux besoins des élèves tant en termes de contenus que de capacités.

-L’équipe, formée de quatre professeurs, a décidé de fonctionner avec deux classes de secondes en parallèle ce qui permettait de former huit groupes différents sur deux heures d’AP consécutives.

-Ce dispositif répondait à notre volonté de travailler en cogestion de classes et d’instaurer une autre relation que celle de la classe traditionnelle.

  • La mise en œuvre au premier trimestre :

-L’équipe comprend quatre enseignants qui se sont portés volontaires dès le mois de juin et qui ont travaillé sur ce projet dès ce moment-là. Un test a été élaboré et un calendrier prévisionnel a été mis en place.

-La première séance a été consacrée à la passation du test. Les professeurs ont eu quelques semaines pour le corriger et en codifier les résultats pour mettre en œuvre une pédagogie différenciée.

-Les séances suivantes de ce trimestre ont été consacrées aux fondamentaux en mathématiques, français (orthographe notamment) , à l’utilisation des TICE et à l’orientation générale après la classe de seconde.

  • La mise en œuvre au deuxième trimestre :

-L’équipe a décidé de travailler plus particulièrement certaines compétences :

Travail de groupe, travail en autonomie, capacité à conduire un projet, analyse de documents…

-Pour ce faire, les élèves ont eu à rédiger deux articles journalistiques (un littéraire et un scientifique). Vous trouverez en annexes des exemples concrets.

  • La mise en œuvre au troisième trimestre :

-Dans la mesure où l’orientation de chacun des élèves se précisait, les groupes ont été établis en fonction de leur projet futur. Des groupes d’approfondissement, de soutien en mathématiques ont été par exemple instaurés pour les futurs 1ère S et 1ère STMG, de culture générale et de méthodologie pour les futurs 1ère ES, et de culture littéraire pour les futurs 1ère L.

  • Le bilan :

-Un questionnaire anonyme a été proposé aux élèves lors de la dernière séance. Les réponses sont hétérogènes d’un élève à l’autre mais globalement positives. Les élèves ont perçu l’intérêt du projet et ses objectifs à long terme. Néanmoins, il semble qu’ils aient davantage apprécié les dernières séances car elles étaient en étroite relation avec le contenu des programmes plutôt que les séances de méthodologie générale.

-Les enseignants vont reconduire le projet en tenant compte des résultats de l’évaluation finale et de l’expérience de cette année passée.

 

Les enseignants : Valérie AVARGUES, Pierre BONNEAU, Magalie GERARD, Florence LAMOTHE

 

 

unicef

 

Nous réalisons un projet avec l’UNICEF, antenne des Landes.

Dans ce cadre, vous aurez l’occasion de voir une exposition sur les droits des enfants dans le lycée.

Nous allons également présenter à des élèves d’une école primaire de Mont de Marsan, de Saint Médard, les droits des enfants dans chacune des 8 classes en présence de leur professeur.

Mais en préambule avant de visiter l’exposition, Nous souhaitons vous présenter l’UNICEF.

L’UNICEF, soit le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (United Nation of International Children Emergency Fund) a pour but d’aider les enfants lors des conflits armés et des catastrophes naturelles et également a pour but d’améliorer leur condition de vie.

L’UNICEF aide ainsi les enfants à revenir à une vie normale.

L’UNICEF, agence de l’ONU, a été créée en 1946 après la seconde guerre mondiale. L’UNICEF a d’abord été une mission temporaire qui aurait dû durer 5 ans mais elle est devenue permanente en 1952 suite aux appels de plusieurs pays afin d’aider leurs jeunes enfants. A l’heure d’aujourd’hui, cette association est présente dans 191 pays. Le siège international se trouve à New York et le centre de recherche se situe à Florence en Italie. L’UNICEF est constitué de bénévoles et de salariés, seuls les salariés peuvent aller sur les pays en développement.

L’UNICEF met en place plusieurs programmes adaptés aux problèmes du pays. Il agit dans plusieurs domaines : le sanitaire, la nutrition, la santé, l’éducation et l’eau. L’agence de l’ONU a agi lors de la grande famine en Ethiopie. Ils apportent une aide en créant des écoles ainsi que des hôpitaux, en leur fournissant des vêtements et de la nourriture. En France, l’UNICEF agit pour récolter des fonds, pour informer la population et pour que la Convention Internationale des Droits de l’enfant soit respectée.

        

Les élèves de la classe de seconde 1

20180309 091800 resized