Compte rendu de la rencontre avec Yannick Jaulin

Mercredi 13 décembre 2017

Une petite fille et sa grand-mère ont été sauvées par un chasseur car il a tué le loup qui les avait mangé. C'est une histoire qui semble compliquée mais pourtant tout le monde la connaît : Le Petit Chaperon Rouge de Charles Perrault.

Les contes sont lus par tous, dès le plus jeune âge, et ce n'est pas sans raison. Ils sont souvent jugés, à tord, enfantin. Yannick Jaulin nous l'a bien démontré: ils répondent à des questions fondamentales que les Hommes se posent. Le conte, étant un récit relatant parfois des faits imaginaires, soulève des problèmes de l'Homme bien réels. En effet, un conte va au-delà de la raison pour toucher le lecteur et ainsi exprimerdes sentiments profonds. Le conte peut donner des leçons de vie  et révèle les peurs et les angoisses des Hommes.

Yannick Jaulin a, pendant dix ans, recueilli des contes en allant chez des personnes âgées. Il a ensuite décidé de devenir conteur et ainsi de garder en mémoire ces histoires transmettant sa passion. Sa façon de parler et la force des mots utilisés m'ont, peut-on dire, convaincu : les contes peuvent bien traiter de sujets graves et sont réalistes à leur manière. Yannick Jaulin, grâce au pouvoir des mots, a réussi à me transmettre ses émotions bien que sa diction et sa posture n'étaient pas anodines.

Les contes peuvent également être utilisés en hypnose : ils peuvent faire surgir de l'inconscient collectif, de part les ancêtres de l'individu, des émotions profondes.

En moins de deux heures, Yannick Jaulin a réussi à nous faire rêver grâce à quelques contes, mais n'est-ce pas finalement le rôle d'une histoire ?

Janis (1ère L)