En 2016-2017, la discipline SES célèbre ses 50 ans d'existence. A cette occasion, l'Association des professeurs de SES (APSES) a souhaité promouvoir l'enseignement des SES en créant un concours de vidéos pédagogiques dans lesquelles les élèves doivent expliquer et illustrer une notion du programme de SES.

Dans ce cadre, les élèves des secondes 7, 9 et 12 ont dû élaborer des vidéos sur les notions d'effets de distinction et d'imitation contenues dans le chapitre "La consommation : un marqueur social ?".

 

Au vu du succès national du concours, seules 3 vidéos ont pu être sélectionnées et concourir :

 

  1. La vidéo de Antoine FAUTHOUX, Martin PUJOL et Raphaël ROUYER de la seconde 7          VIDEO 2NDE 7
  2. La vidéo de Simon LAMOTHE, Noé SNORIGUZZI et Tommy TASSIUS de la seconde 9         VIDEO 2NDE 9
  3. La vidéo de Adelyne JAUMOUILLE, Laurie MALEZIEUX et Laura WILLER de la seconde 12  VIDEO 2NDE 12

Les 3 vidéos seront évaluées par un jury national comprenant des enseignants de SES, des chercheurs en sciences sociales et des professionnels de l'audiovisuel. Ce jury décernera un premier et un deuxième Prix du jury.

Les vidéos retenues seront mises en valeur lors de la remise des prix au Printemps de l'économie, du 20 au 23 mars 2017.

 

 

Dans le cadre de l'enseignement d'exploration de sciences économiques et sociales (SES) en classe de seconde, cinq "groupes" ont mené une enquête sociologique ayant comme thème les pratiques culturelles. Ce travail a concerné des élèves faisant partie des classes de 2°2, 2°4, 2°6/7 et 2°8.

Nous avons d'abord travaillé à l'élaboration du questionnaire (voir ici le questionnaire en entier), puis chaque élève a dû, à la manière d'un sondeur, faire passer le questionnaire à d'autres élèves du Lycée. Pour finir nous avons effectué la saisie des résultats sur un logiciel de traitement de donnée (Ethnos) ce qui nous a permis ensuite d'analyser les résultats grâce au même logiciel.

Ce travail peut représenter un intérêt pour qui s'intéresse aux pratiques des lycéens et tente, en tant qu'expérience scientifique, d'apporter des éléments objectifs qui permettent de s'extraire des jugements préconçus à propos de la culture des jeunes.

 

Avec un groupe d"élèves de la classe de 2°2 nous avons donc décidé de donner de la visisbilité à ce travail via le site du Lycée. Voici quelques articles rédigés par les élèves ainsi qu'une synthèse des principaux constats que nous pouvons faire à partir de cette enquête :

 

la place de la musique dans la vie des lycéens

à chacun sa musique

les activités extra socilaires des élèves

parlons ados, parlons ciné

sport : réalité ou illusion ?

 

 

 Synthèse des principaux résultats

 

 

Pour information j'ajoute aussi quelques remarques méthodologiques :

- le public étudié est constitué des élèves du Lycée Charles Despiau

- la taille de l'échantillon est de 314 élèves interrogés, sur un ensemble de 1 400 environ.

- Pas de "méthode des quotas" utilisée mais simplement une incitation à aller interroger des élèves de tous les niveaux... au final, le questionnaire ayant été réalisé par des élèves de seconde (qui sont manifestement parfois "impressionnés" par les plus grands...), nous avons une part plus importante d'élève de seconde dans l'enquête que dans  l'échantillon de référence. Ceci constitue donc un biais méthodologique mais dans l'ensemble la taille de l'échantillon peut être jugée  suffisante pour être représentative.

- nous avons aussi une surreprésentation (par rapport à la population montoise) des catégories sociales supérieures (PCS "cadre", "profession intermédiare", ou même "artisant, commerçant, chef d'entreprises" - même si ces catégories sont très hétérogènes). Ceci s'explique par deux raisons, d'abord les élèves de Lycée général sont davantage issus de ces catégories que l'ensemble de la population (nous aurions obtenu des résultats différents si l'enquête avait été menée dans un collège, une école ou un Lycée professionnel...). Cette surreprésentation est aussi due à la formulation de nos question où nous avons décidé de ne retenir que le métier du parent le plus diplômé. Ainsi un élève ayant une mère cadre et un père ouvrier sera classé uniquement dans la catégorie "cadre".

 

François Bertheol, professeur de sciences économiques et sociales.

Découvrez le travail réalisé par Batiste Couerbe, Pierre Duchesne, Chloé Fischer, élèves de Seconde dans le cadre d'un projet en SES.

L'objectif du projet était de comprendre que consommer est un marqueur social et que la publicité utilise ce fait social pour vendre.

Cliquez sur le titre pour voir la vidéo : Dans la peau de publicitaires

Consultez ICI le travail mené par les classes de 2de 2,4,6,7 et 8 en cours de SES avec M. Berthéol.

Les sciences économiques et sociales apportent aux élèves une culture essentielle pour pouvoir saisir les enjeux du monde contemporain.

En classe de seconde, un enseignement d'exploration est dispensé aux élèves à raison d'une heure et 30 minutes (1h30) par semaine. Cet enseignement permet d'aborder les raisonnements élémentaires des sciences sociales en abordant les thèmes de la consommation, la production, le marché, l'emploi mais aussi la socialisation. Le programme officiel de seconde ici.

 

En première et en terminale ES, l'enseignement de sciences économiques et sociales prend une place centrale (5h par semaine) dans le cursus de l'élève aux côtés des mathématiques, de l'histoire-géograpie et des langues.

En classe de terminale les élèves de la série ES, les élèves doivent aussi choisir une spécialité entre économie approfondie, sciences sociales et politiques ou mathématiques. Ces trois spécialités sont enseignées au Lycée Charles Despiau. Le programme du cycle terminal (1ES et TES) et des spécialités.