balancejustice                                                                                                

                            Audiences correctionnelles … visite des 1res STMG2 puis STMG3

           (LYCEE CHARLES DESPIAU) au Tribunal de Grande Instance

             de Mont de Marsan   … quand le droit devient concret !

 


Une classe : 1re STMG2 (Sciences et Technologies du Management et de la  

Gestion), ce mardi 05 mars 2019 après-midi – TGI de MONT DE MARSAN –

               Le Centre Départemental d’Accès au Droit – et une 2e classe, la 1re STMG3 fin mars 2019.


A l’arrivée : transfert d’un individu menotté…

Puis passage individuel des scolaires et accompagna-teurs, après dépôt des effets personnels auprès des gardiens, sous le portique de sécurité et attente dans la salle des pas perdus. 2 groupes… 2 salles d’audiences

(2 types d’affaire)

Résultat : si l’intervention du CDAD est identique pour les 2 groupes, les audiences diffèrent :

Affaire GROUPE 1 AFFAIRE GROUPE 2
1ER GROUPE a pu en effet assister à l’arrivée, d’un détenu (provenant du centre pénitentiaire de Mont de Marsan), menotté (celui-là même qui est entré devant nous au TGI), dont le langage très fleuri à l’égard du Président du TGI (juge), le tutoyant et l’invectivant avec véhémen-ce, a laissé nos jeunes et leur professeur, très dubitatifs … associant parfois la gestuelle aux propos. Accusé de menaces de mort, violen-ces volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique, depuis 3 ans… et refusant le soutien d’un avocat ; réquisitoire du Procureur, plaidoirie de l’avocat des demandeurs, délibérations et prononcé de la peine (soulignant bien le fait que la justice française, était relativement plus clémente que l’espagnole pour des faits similaires) … 2E GROUPE : a découvert ce que signifiait « escroquerie » a une échelle très honorable ! … un kinésithérapeute gagnant très bien sa vie, se prêtant à des vols, faux actes médicaux, fausses prestations et donc escroquerie auprès de trois caisses (MSA, Sécurité Sociale, CPAM …) en toute impunité pendant quelques années et ce pour un préjudice (tous dommages confondus) s’élevant aux environs de 30 000 €. Intervention à la barre du tribunal, réquisitoire, plaidoirie des avocats, plaintes connexes des caisses lésées…

Autres affaires mises au rôle, non vues par manque de temps : de stupéfiants, de violences conjugales ou d’évasion, mais le bilan de l’après-midi s’est avéré très constructif quelle que soit la salle d’audience empruntée.

La prestation du CDAD, dans la 2e salle d’audience, reposait sur 3 axes principaux :

- rappel des grands principes de la justice et hiérarchie des différents tribunaux (rappel des compétences principales – à l’aide de documents fournis)

- description d’une salle d’audience : les métiers du droit (les acteurs dans un TGI), leur place et rôle dans l’audience (auxquels les jeunes ont assisté) – utilité certaine en matière d’orientation

- description (étapes) d’un procès pénal ; les étapes d’un procès en cour d’assisses (rôle des jurés) et le fonctionnement de celui-ci. Un jeu de questions réponses très ouvert auquel se sont prêté volontiers les élèves, et avec, pour certains, des réponses très renseignées.

Retour : travail sur le TGI en Sciences de Gestion, (caractérisation de cette organisation, PESTEL), et échanges relatifs aux audiences et éléments juridiques découverts (métiers fonctions …), réflexions très globales sur la justice, ses grands principes et difficultés d’impartialité.

Beaucoup ont découvert le milieu judiciaire, une audience, les métiers, la fonction de la « justice », ses principes et juridictions, le déroulement d’un procès ; quelques-uns ont excellé par leurs réponses.

Quelques paroles d’élèves : « très intéressant… on a appris plein de choses … c’est impressionnant…les menottes, la salle d’audience, cela donne envie d’assister à un procès d’assises… »

Bilan positif de cette visite ; Nous remercions l’ensemble des intervenants : Monsieur le Président du TGI

Monsieur Guillaume COTELLE, le CDAD (Mme E. Suhubiette) qui a mené les interventions dans la 2e salle d’audience avec beaucoup de patience, proximité et d’efficacité et a très nettement contribué à l’organisation de cette sortie pédagogique (et de la suivante), et l’huissier audiencier (placement et gestion en salles d’audiences).

Sans oublier, Monsieur BARBERO GARCIA Rafael, professeur d’Espagnol au lycée Charles DESPIAU, d’avoir bien voulu accompagner avec moi ces élèves. Cette visite, organisée initialement pour 2 classes, va donc être réitérée avec celle de 1re STMG3 (autour d’affaires d’homicide involontaire par véhicule terrestre à moteur, violences, vol aggravé, et dossier d’escroquerie) par leur professeur de droit, Mme Aude ROSA (merci d’avance à elle pour sa contribution) et moi-même, fin mars.

cdad

 

Mme Sophie d’ANTIN professeur en Sciences de Gestion Lycée Charles DESPIAU, organisatrice de ces 2 sorties.

Sortie Entretiens de l'Excellence - Bordeaux 2018

« Le hasard et la chance ne sourient qu’aux esprits préparés » !

excellence 1

Le 24 novembre, quelques élèves de 1re STMG 2 et 3, Terminales STMG G.F. et BTS Comptabilité Gestion se sont rendus aux Entretiens de l’Excellence à Bordeaux, complétant les rangs des participants élèves et professeurs issus de tous lycées et collèges de Nouvelle-Aquitaine. Merci aux participants… un samedi !

  • „10e année d’existence - 700 partenaires, des associations de bénévoles, 1 coordonnateur et 1 délégué (M. Denis Abrand)

La présentation des événements s’est déroulée dans un amphithéâtre de la faculté de droit et les ateliers dans les locaux de Sciences Politiques – 1400 participants.

Nous avons été accueillis par M. le Recteur, les Présidents de la Faculté de Droit et de Sciences Po, le Président de l’assemblée plénière, le Président de Thales avionique, le DRH du groupe Caisse des Dépôts, des instances du Conseil Régional, de la Préfecture et un invité témoin (X / Polytechnique).

 

  • „Le concept -rencontrer des personnes qui ont réussi une brillante carrière mais tous avec un parcours différent. Les élèves ont participé à 2 ateliers et ont principalement rencontré des professionnels de la banque et finance, des métiers du droit et de la justice, de l’enseignement et de la santé, des métiers de la fonction publique et des professionnels dans le domaine sportif.

L’accent a été mis sur le fait que les élèves doivent avoir de l’ambition, ont le droit d’imaginer qu’ils embrasseront une carrière aussi passionnante que celle des personnes rencontrées. … Cependant, lorsque l’on a un rêve, il faut se donner les moyens de le concrétiser, être acteur.

« Oser est le commencement de réussir »- Raymond Brucker -

« Croyez en vos rêves, ils se réaliseront peut-être ; croyez en vous ils se réaliseront sûrement »- Martin Luther King -

Les intervenants ont mis l’accent sur le travail et les méthodes d’apprentissage en insistant sur le fait qu’il fallait être attentif, interactif, en classe, curieux et oser croire en soi, être capables de se projeter, de sortir de sa zone de confort. « Une vision sans action n’est que pure hallucination » énonce un interlocuteur.

« On n’attend pas l’avenir comme on attend un train ; l’avenir, on le fait »

- Georges Bernanos -

Parce que chacun a un rêve à construire, de l’ambition, des compétences ou talents, une intelligence du savoir, des savoir-faire, ou savoir-être… parce que chacun doit se prendre en main, se faire sa place (« soyez vous-même car tous les autres sont déjà pris » disait Oscar Wilde) …provoquez la chance, donnez-vous les moyens parce que le hasard ne sourit qu’aux esprits préparés !

excellence2

Il a été expliqué aussi que les métiers changent : les métiers d’aujourd’hui ne seront plus exécutés de la même façon dans 10 ans. Pour faire face à ces mutations et être capable de les appréhender, une poursuite d’études semble essentielle : 2 ou 3 ans minimum. Les élèves ont également constaté que pour exercer des métiers similaires, les qualifications pouvaient s’acquérir de différentes manières : pas de poursuite d’études mieux qu’une autre mais  de

multiples chemins pour parvenir à la même destination (« parce que chaque élève a un profil d’apprentissage diversifié alors que l’objectif d’apprentissage est commun »).

Enfin, il a été rappelé que le parcours professionnel se construit au fur et à mesure de rencontres, de l’expérience acquise, de la chance parfois (savoir saisir les opportunités de la vie, pratiquer l’inclusion/diversité des genres), et que l’erreur fait partie intégrante de ce parcours (savoir pratiquer l’humilité permet aussi L’importance du milieu associatif a été soulignée car elle permet souvent cette 1re rencontre décisive : il inculque des valeurs (envie et passion, considération humaine … bien avant les préoccupations financières).

Tous les participants ont réussi et sont épanouis dans leur carrière parce qu’ils ont travaillé et aujourd’hui exercent le métier qu’ils avaient finalement … choisi. Ils ont avoué qu’à 17-18 ans, ils n’avaient, pour la plupart d’entre eux, aucune idée de ce que serait leur vie professionnelle 10 ans plus tard. Mais à force de travail et de volonté, d’audace, tout devient possible. Et une élève de conclure : « On n’a rien sans rien ! ».

  • „Paroles d’élèves- « Intéressant », « j’ai appris plein de choses », « j’en sais plus sur l’orientation et ses possibilités »… et « en plus, j’ai vu comment était une fac »

Mmes V. DARENGOSSE – S. D’ANTIN – MB. GAILLAC et M. P. BERNARD

 

 

Le 26 mars dernier, les élèves de 1ère STMG 1 ont eu l’occasion de visiter l’exploitation viticole des « vignerons landais » située à Geaune. Cette visite a été propice à la réalisation de travaux par les élèves, dont l’un vous est présenté ici.

Pour le lire : suivez ce lien !

« Notre article a pour but de vous faire partager notre expérience suite à l’intervention d’une avocate lors d’un de nos cours de droit. Pendant ce cours, nous avons recréé le déroulement d’un procès. Chaque groupe d’élèves avait un sujet différent avec différents rôles à interpréter (avocats, parties au litige, juges). Chaque groupe a joué sa scène devant la classe et l’avocate, puis nous avons déterminé qui était le meilleur acteur.

Cette intervention nous a apporté une nouvelle approche, plus ludique, du cours de droit.  Le fait qu’une avocate soit présente nous a permis d’avoir l’opinion d’une professionnelle du droit et d’avoir une vision plus concrète d’un procès. La séance était instructive et dynamique, car tout le monde s’est prêté au jeu.

En bref, c’était cool ! »

Le travail entamé lors de cette séance a été poursuivi lors d’une visite du tribunal de grande instance de Mont-de-Marsan, où les élèves ont pu assister à des audiences correctionnelles.

 

sortie tgi

IMG 20171125 125906

 

Le 25 novembre, quelques élèves de 1ère et Terminale STMG, 1ère S et des élèves du Lycée Victor Duruy, se sont rendus aux Entretiens de l’Excellence à Bordeaux.